gatineau-park

Parc Gatineau - Un vrai parc!

Il est facile de tomber amoureux de la biodiversité extraordinaire du parc de la Gatineau. En plus de dénombrer 50 lacs et de nombreux milieux humides, ce magnifique paysage sauvage contient 118 espèces rares ou en péril.

Aperçu

Dernières nouvelles


Le parc

Le saviez-vous?  Le parc de la Gatineau est à risque!

Vous seriez surpris d’apprendre que le parc de la Gatineau ne reçoit pas le même niveau de protection que les autres parcs au pays.

Il est facile de tomber amoureux du parc de la Gatineau.  Avec son impressionnante biodiversité, le parc de la Gatineau compte quelque 361 kilomètres carrés de paysage sauvage, 118 espèces rares ou en péril et 50 lacs!  Les amateurs de plein air profitent des nombreuses occasions qu’offre le parc de la Gatineau pour les randonnées, le ski de fond, le camping, le canotage, et l’escalade.

Bien que la plupart du parc de la Gatineau appartient au gouvernement fédéral, c’est la Commission de la capitale nationale (CCN) qui s’occupe de la gestion du territoire. Ainsi, le parc ne bénéficie pas de la protection légale permanente accordée aux « vrais » parcs nationaux. Sans protection officielle en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada, certaines parties du parc continueront à être assujetties au développement à des fins de logements, pour construction de centres d’achat et pour la construction de nouvelles routes.

Le parc de la Gatineau peut potentiellement devenir une zone de conservation au sein d’une plus grande région qui protège des écosystèmes naturels ainsi que des populations d’espèces indigènes.  Il est important que le territoire entourant le parc soit géré de façon approprié afin de permettre de corridors et des liens avec d’autres zones naturelles.

La SNAP-VO demande au Parlement de/d’ :

  • établir le parc de la Gatineau comme parc national en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada ;
  • assurer que la priorité des gestionnaires du parc soit la conservation et la protection de l’intégrité écologique du territoire; et
  • stipuler que tout changements aux frontières du parc de la Gatineau ne peut se faire que par l’approbation du parlement du Canada, tout comme le règlement sur les parcs nationaux.
  • Aidez-nous en signant cette pétition!  

La SNAP-VO demande aux municipalités qui partagent une frontière avec le parc de la Gatineau de :

  • Participer activement à la protection du parc de la Gatineau.
  • Considérer l’intégrité écologique et les avantages d’un beau parc sain lors de la planification du développement.
  • Créer des corridors fauniques et des zones tampons dans leurs territoires de compétence.

La SNAP-VO demande à la CCN de/d’:

  • Gérer le parc en tant qu’une aire protégée de l’UICN de catégorie II.
  • Arrêter toute construction des rues et tout développement dans le parc.
  • Acquérir les terres ayant une importance critique et écologiquement sensibles autour du parc pour créer des zones tampons.
  • Travailler avec les municipalités locales pour définir et établir les corridors écologiques viables entre le parc et les terres environnantes

 

Accomplissements récents

  • Nous avons initié un projet SIG qui nous permettra à faire la carte des zones autour du parc de la Gatineau afin d’identifier les corridors et passerelles potentiels dans les aires naturelles environnantes.
  • Nous nous sommes réunis avec Nycole Turmel, chef du NPD pour discuter des frontières définies et de la protection légiférée pour le parc de la Gatineau.  Ils nous soutiennent et nous ont promis de travailler avec nous afin d’atteindre ces buts.
  • Nous nous sommes réunis avec la CCN pour discuter de la Vallée du Ruisseau-Meech.  Un prolongement de l’autoroute 5 est prévu dans la vallée, ce qui pourrait mener au développement dans la région au nord – une action en contradiction avec les politiques de la planification du parc.  La SNAP-VO estime que toute la vallée devrait être protégée du développement.
  • Nous avons participé à la consultation de l’avenir du Domaine de la Ferme-Moore.  Située à Gatineau, la Ferme-Moore se trouve à côté du parc de la Gatineau et sert d’un corridor entre le parc et la rivière de l’Outaouais.  Nous conseillons à la CCN d’incorporer dans le parc de la Gatineau la propriété de la ferme pour s’assurer que tout développement du site profitera aux espèces sauvages.
  •  Nous avons offert des remarques et des suggestions à la Commission de la capitale nationale (CCN) au sujet du Plan de conservation des écosystèmes du parc de la Gatineau.  Bien que le plan n’aborde pas toutes nos préoccupations (telles que l’impact des rues, de la circulation, ou du développement), nous croyons toutefois que c’est un pas vers la bonne direction.
  • Les corridors fauniques deviennent de plus en plus importants quand le développement urbain s’accroît.  Nous avons hâte de travailler avec des propriétaires fonciers du sud de Wakefield qui s’intéressent à un tel corridor entre le parc de la Gatineau et la rivière Gatineau.

 

Comment nous aider!

La SNAP-VO vous demande de/d’ :

  • Contacter le Ministre responsable du parc de la Gatineau, Mélanie Joly, et lui demander d’introduire un projet de loi visant à créer un parc dans un contexte légal, à définir les frontières du parc en plus de protéger son intégrité écologique.
  • Contacter les maires de Pontiac, La Pêche, Chelsea, et la ville de Gatineau, ainsi que votre conseillère ou conseiller municipal et lui demander d’insister sur l’introduction d’un projet de loi, et de soutenir toute initiatives visant à créer le parc de la Gatineau dans le contexte légal.
  • Contacter la CCN et exprimer vos préoccupations au sujet des pressions que subit le parc de la Gatineau.
  • Prendre la responsabilité personnelle de votre parc.  Ne laissez pas de traces de votre passage, dénoncez toutes activités inappropriées ou tous dégâts dans le parc, et impliquez-vous à la prise des décisions concernant le parc ou les terres environnantes.
  •  
  • La SNAP-VO tient des kiosks d’information au Mountain Equipment Co-op, aux foires et festivals locaux, et aux autres centres d’achats tout au long de l’année.  Contactez-nous au ov-outreach@cpaws.org pour savoir quand nous tiendrons un kiosk près de chez vous.
  • En tant qu’organisme à but non lucratif, la SNAP-VO accepte toujours les nouveaux bénévoles ! Si vous aimeriez nous aider à répandre l’information sur la campagne du parc de la Gatineau ou vous impliquer au comité de la campagne, veuillez nous contacter au ov-outreach@cpaws.org.

 

Le saviez-vous… ?

  • Le parc de la Gatineau possède la plus grande diversité d’habitats de tous les parcs au Québec et le plus grand nombre d’espèces en voie de disparition. C’est un parc d’une importance nationale qui inclut de forêts, des lacs, des cours d’eau, des tourbières, des marécages, et le fragile escarpement d’Eardley.
  • Le loup de l’Est, l’ours noir, le castor, le lynx, le pékan, le grand polatouche, le cerf de Virginie, et le loutre, ainsi que 230 espèces d’oiseaux et plus que 1000 espèces floristiques pourraient se trouver sur ses territoires.
  • Le parc de la Gatineau offre des activités récréatives inégalées sur 200 kilomètres de parcours de randonnée et de pistes de ski de fond, et 125 kilomètres de pistes cyclistes, seulement à quelques minutes de la colline du Parlement.
  • En 1970, la SNAP-VO a été fondée afin de lutter pour la protection du parc de la Gatineau.  À ce moment-là, le plan de développement de la CCN aurait contenu une série de rues, et voire des hôtels, au centre du parc.  Pour savoir plus sur l’histoire de la SNAP-VO au parc de la Gatineau, cliquez sur ce lien.

 


 

Ressources

Visitez nos autres pages sur le parc de la Gatineau :

N'hésitez pas à télécharger les documents suivants :

  • Le parc de la Gatineau: Un trésor menacé. Ce livret souligne quelques qualités qui rendent spécial le parc de la Gatineau. Il explique la raison pour laquelle le parc est sérieusement menacé et ce qu’il faut faire afin de le protéger pour les futures générations de Canadiens et Canadiennes. -- PDF 
  • Imprimez, signez et partagez cette pétition parlementaire!
  • Lisez l'article de Lorna McCrea sur le Rapport des corridors écologiques (Anglais seulement)
  • Communiqué de la SNAP-VO sur l'annonce de la députée Turmel sur la protection du parc de la Gatineau - [PDF], [HTML] - avril 2012
  • La SNAP-VO rend ses commentaries sur les plans proposés pour la transportation soutenable [PDF], l’héritage culturel [PDF] et les activités récréatives plen-air [PDF] dans le Parc de la Gatineau – Février 2012 (en anglais seulement)
  • La SNAP-VO rends ses commentaires sur le projet de propositions pour les corridors écologiques entre le Parc de la Gatineau et autres espaces naturels. – [PDF]Février 2012 (en anglais seulement)
  • notre communiqué de presse sur le projet de loi C-20 --[PDF] décembre 2010.
  • La municipalité de Chelsea et la Commission de la Capitale-nationale ont développés, conjointement un plan qui pourrait mener au développement d'attraits touristiques dans la pittoresque Vallée du ruisseau Meech. La SNAP-VO croit que ce plan est désuet et nous proposons une vision alternative. Visualiser nos recommandations pour ce secteur du parc de la Gatineau. -- PDF octobre 2010
  • Le 19 octobre 2009, la SNAP de la Vallée de l’Outaouais s’est présentée devant le Comité permanent des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités afin d’offrir aux membres du comité des commentaires sur le projet de loi C-37, Loi modifiant la Loi sur la capitale nationale et d’autres lois qui portent sur le parc de la Gatineau.  Bill C-37 - Submission to the Committee -- PDF 19 octobre 2009 - en anglais seulement.
  • Mémoire présenté au Sénat au sujet de la protection du Parc de la Gatineau. – [PDF] 27 mars 2007 (anglais seulement)